Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+
Des femmes talentueuses, j’en connais plein. Des femmes qui réussissent leur vie, j’en connais aussi. Je les admire, j’adore discuter avec elles, ce sont ma mère, mes amies, des connaissances plus distantes. Elles ont des familles au top, des boulots en or, une énergie et une volonté incroyables. Elles ont connu des obstacles, elles les ont surmontés, contournés, traversés. Elles ont mon âge ou sont plus âgées, et rarement plus jeunes, même si ça arrive. Elles ont eu une vie avant, qu’elle soit professionnelle ou personnelle. Elles sont fragiles parfois, mais surtout elles sont fabuleuses, fortes et inspirantes.
Sur le papier, j’ai 26 ans, j’ai toutes mess vies devant moi. Pourtant, quand je feuillette les magazines, quand je traîne sur internet, j’y croise des femmes presque toujours plus jeunes que moi, qui ont atteint la gloire en un éclair, qui vont peut-être s’effondrer tout aussi vite. Mais pour l’instant, elles sont ces gens que l’on s’arrache, que l’on glorifie, que l’on aime.
Parce qu’il faut réussir, et réussir vite. Parce qu’on nous demande de savoir ce qu’on veut, de savoir ce qu’on veut faire, de faire des choix, d’être sure.
Sur papier glacé, j’ai 26 ans, et parfois, quand je suis seule dans le noir, quelque part il est trop tard.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *